Table ronde : perspectives ouvertes

Perspectives à explorer :

–    Qui écrit ? Pourquoi ?

–    Le Dieu du pur amour est-il un Dieu cruel ?

–    Déplacer la question de l’intellect et de la volonté quant à l’union à Dieu, qu’est-ce que cela engage du point de vue du monisme ? Et chez Mme Guyon, que se passe-t-il quand elle déplace du Dieu dans le fond de l’âme à je suis dans le fond qui est en Dieu ?

–    Quel est le sujet ? La question du « moi » et du « soi ».

–    Si la connaissance devient « connaissance par l’amour », qu’en est-il du problème de la connaissance ?

Question de la place du moment du pur amour dans le passage d’une mystique spéculative à la mystique moderne, une mystique de la volonté. Au 17e, on ne parle plus de Denys, une expérience est obligée de se trouver une théorie, car le système de Denys ne marche plus.

Le problème de la mystique moderne et de Fénelon : sur quel système va-t-on ancrer l’expérience ? Comment va-t-on rendre compte de cette expérience ?

A remarquer : la ré-émergence du genre autobiographique.

Chez Fénelon, quand même, la référence à la théologie négative est présente selon M. Terestchenko. La question est de savoir si elle n’est pas anachronique.

La supposition impossible est-elle ultra abstraite et le triomphe de la spéculation ou au contraire performative et le triomphe de l’expérience ? F. Trémolières répond : la supposition impossible est le critère du sérieux de l’intention. C’est l’acte par lequel on sort de la logique du soupçon.

Question de l’expérience. Mise en tension entre l’histoire et l’anthropologie. La mystique comme objet d’étude apparaît précisément avec l’émergence de la catégorie d’expérience. En même temps, cette notion d’expérience est particulièrement problématique.

Dire Dieu est bon ou Dieu est cruel : la même chose du point de vue du pur amour. A chaque fois c’est impossible. Le pur amour ne peut émerger que dans la distance entre moi et Dieu : je prends conscience que Dieu est quelque chose de plus que moi. C’est là que surgit peut-être le pur amour. Il est donc empêché aussi bien par le Dieu bon que par le Dieu cruel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s