A propos

Parler de « don de soi », c’est prendre la question éthique selon une radicalité qui lui est aujourd’hui fréquemment contestée : dans les termes de l’amour. Mais cela n’éclaire pas ce qui est donné : si c’est le soi, en quoi le don de soi se distingue-t-il de l’oubli de soi ? Et si ce n’est pas le soi qui est donné, le don de soi n’est-il qu’une forme raffinée d’affirmation de soi ? Et qu’est-ce que ce soi : est-il donné d’avance comme le postule l’affirmation de soi ou doit-il au contraire s’évanouir devant l’exigence morale ? Le don de soi n’est-il pas en fait l’occasion de surmonter l’aporie ?

Bien souvent, la théologie pose que l’amour de soi ne relève pas seulement de la nature de l’homme, mais que c’est à travers sa relation à Dieu que le croyant expérimente ce déplacement et la découverte de lui-même en même temps que son obligation morale. La triade de l’affirmation, de l’oubli et du don invite alors à penser l’éthique chrétienne dans sa relation à la spiritualité et à la mystique. Les mystiques ne font-ils pas, de multiples façons, l’expérience d’une nouvelle relation à soi, voire d’un nouveau soi ? Enracinée dans le Nouveau Testament (vieil homme/homme nouveau) et dans la patristique (notamment Augustin), la problématique ne cesse de ressurgir sous des formes chaque fois nouvelles et avec des contours souvent inédits.

Le sens de ce 3ème cycle est d’en observer les développements philosophiques et théologiques et d’en saisir les enjeux pour l’éthique contemporaine. Il s’inscrira ainsi en consonance avec un projet plus vaste, le Séminaire « Mystique et Figures mystiques », initié en février 2007 par G. Waterlot et inscrit dans les activités de l’Institut Romand de Systématique et d’Ethique des Facultés de théologie de Genève, Lausanne et Neuchâtel.

Les doctorants participant aux sessions recevront, en amont des rencontres (environ un mois avant), des documents et textes choisis par les intervenants afin de pouvoir se préparer et prendre connaissance des questions et thèmes qui seront plus spécialement abordés et travaillés. Des temps d’atelier impliquant des discussions entre doctorants et intervenants seront prévus au cours des journées.

Une réponse à “A propos

  1. Ibliss rà pond à Moïse en lui expliquant selon les mots de Hallâj C†est ma revendication d†un unique adorà .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s